#Roman "Camille, regarde devant toi !" à découvrir, ici !

dimanche 9 février 2014

Hôtel Victoire

HÔTEL VICTOIRE, Bernard PELCHAT, A à Z Création

« Six heures du matin, lundi, 26 juin 1950. Branle-bas de combat dans mes escaliers, mes corridors, mes chambres. Tout mon être chavire.  [...] Depuis quelques semaines, la fébrilité qui règne ici s'empare de tout le monde.  [...] Je suis triste de voir partir ces personnes qui m'ont si bien traité pendant vingt ans. »  Extrait du livre.

 Un auteur à découvrir...

Nous avions découvert Bernard PELCHAT avec son ouvrage « Des nouvelles de ma sœur » en février 2013. Pour votre plaisir, j’en avais réalisé une chronique publiée sur La revue 100% Auteurs du moment. Cette dernière est notamment présente sur ce blog, ici : Des nouvelles de ma sœur. Ainsi que l’entretien avec l’auteur, ici : Bernard PELCHAT.

Dans « Des nouvelles de ma sœur », l’auteur nous avait offert un témoignage poignant mettant à fleur de peau votre sensibilité. Dans cet ouvrage, nous avions découvert une belle leçon de courage où l’intensité des émotions était présente tout au long des pages.

Aujourd’hui, nous retrouvons la plume de Bernard PELCHAT dans « Hôtel Victoire », une histoire ne manquant pas d’originalité. Ainsi, les différents narrateurs ne sont autres que l’Hôtel Victoire lui-même et tout ce qu’il comprend, voire même ce qui se trouve alentour ; de « La grosse radio » : « Sous ma belle robe boisée, avec mes luisants boutons noirs et mon cadran lumineux, je serai la star du jour… » au « Registre des réservations » : « On griffonne à qui mieux mieux dans mes espaces libres des noms, des dates et des heures d’arrivée et de départ… », en passant par « Le chœur des clés » : « Nous reposons suspendues à nos crochets respectifs… […] Quand le registre se remplit, nous travaillons fort… », mais encore « L’eau », « La cuisine », « La salle à manger » ou bien « Le journal » de Fernande, « Les tabliers » et « Le tiroir caisse » : « Quand les clients qui quitteront l’hôtel ce matin viendront payer, je serai prêt […] J’adore sentir l’effleurement des billets et entendre le tintement des pièces dans mes compartiments… »

Tout y est et rien ne manque ! Chacun à son mot à conter, de la petite rumeur à la grosse indiscrétion. Ces regards qui en apprennent tant nous font partager leurs diverses découvertes en nous parlant des « Maîtres des lieux », de leurs enfants adolescents…

Cependant, d’emblée, nous sentons qu’il se passe quelque chose qui perturbe le quotidien de cette famille que tout réussi… du moins, c’est ce que l’on pourrait penser. Chaque chapitre représente un élément de l’hôtel et chaque élément à son mode d’expression propre et personnel qui diffère des autres. Un défi, certes difficile, mais savamment réalisé par l’auteur.

Ainsi, la gravité de certains passages est adoucie par l’humour présent comme les affres profondes qui perturbent les deux adolescents, poussant pour les mêmes raisons les parents à… vendre l’hôtel Victoire !

Une fois encore, nous pouvons saluer l’auteur pour ce livre avec lequel nous passons un très bon moment. Le style, l’écriture y sont fluides tout comme la qualité que l’on connaissait déjà de Bernard PELCHAT pour certains lecteurs, à découvrir pour les autres.

Que demander de plus ? Simplement, qu’il ne cesse d’écrire encore pour notre plus grand plaisir !


 
Informations sur le livre :

Titre : Hôtel Victoire
Auteur : Bernard PELCHAT
Éditions : A à Z Création
ISBN : 978-2-9811676-4-4

Prix : 15 CAN$ (dollar canadien) en pdf.
          25 CAN$ (dollar canadien) en version papier.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire...
N'hésitez pas à vous abonner (en haut à gauche de la page) pour recevoir par mail les publications du blog.